lundi 10 août 2009

L'alphabet des arbres


Le dénuement permet l'arrivée du printemps.
J'ai souvent pensé, que nous n'étions recouverts que d'un sac de peau dont le "coeur" est à la fois moteur de l'âme et du corps. Substance et essence, l'amour le seul ciment qui lie les êtres et les structures.
Bientôt ZAZ le printemps.
Claude Chatron-Colliet

Les vieux peintres d'encre chinois n'ont pas peint d'autoportraits. Ils ont peint des arbres plutôt.
Richard Bohn

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire