mardi 3 novembre 2009

Auriez-vous volé mon coeur ?

Un texte de Claude Chatron-Colliet autour d'une photo de Zaz Zetoun Mind

















Auriez-vous volé mon cœur ?

Inscrit dans la faille de votre Roc,
Je vous aurai offert les limites,
Qui brodent, et ce que gravent les failles,
Les courbes et les arondes,
Les galbes et la douceur,
Ne serais ce qu’un poinçon,
De feu et d’or,
Je vous aurai imprimé la marque,
De ce qui s’arque et se voute,
Se courbe et s’étire,
Se chante et se retire,
Le chant des cascades dans la course des nuages,
Lorsque votre main tremble,
Que les lèvres murmurent,
Les rythmes qui règlent la couleur des astres,
Là où se meurent les jours et où naissent les étoiles,
Lorsque mes yeux vous interrogent,
Pour connaître le ciel de vos pensées,
Auriez-vous dérobé mon cœur ?
Faisant des draps sombres de mes nuits,
L’aube de jours inespérés et voler conquérant,
Les méandres de mes rivières,
Qui doucement,
Torsadent la terre,
De métal brillant, au feu de mes sentiments,
L’heure devient légère,
Seriez- vous ce vent qui caresse mon âme,
Comme une fleur de feu,
Où comme un feu de fleur qui se constelle dans le ciel,
Et se répand dans l’Océan ?
De tout de ce qui existe,
L’univers tout entier,
Est contenu là,
Dans mon cœur,
Tout,
L’unique,
Un.
Nour el Yaqine
Claude Chatron-Colliet ©

http://leseauxvives.blogspirit.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire