samedi 12 juin 2010

LE POINT SUBLIME

Le point sublime
cataracte étoilée.
La terre s'entrouvre
sur des abîmes de turpitude
se referme
sur l'asphyxie de la pensée
paniquée à l'idée de ne plus penser.
Crâne fracassé d'où ruisselle rouge sang
une horde de souvenirs fuyants la mémoire
conjuguée au présent.
Je ne garde en rappel
que le cri des martinets
qui à l'hiver de mes bronches malades
douces éclaireuses au coeur de pierre
reflète
la sourde verticalité
des nuits de juin.
Une rampe de lancement
pour le néant qui m'habite.

Nadja (1994)

"Life is full of pain. But I am not afraid. The pain I feel is the pain of fleeting joy."


1 commentaire:

  1. ha ben oui mais non
    je la place ou
    mon histoire de Stérilité
    moi là hahahahahahaha
    bon pas grave
    bonne soirée

    RépondreSupprimer