mercredi 21 octobre 2009

JOYCE MANSOUR

Joyce Mansour photographiée par Gilles Ehrmann  

Jeudi Froid 

Arbre bleu 
Perce-neige aux impossibilités d'écrire
L'inaccessible virgule qui précède le mot
Nuit 

Riche sous ma chevelure
Je prie gravement
Je rêve
Une large bande d'ombre
Coupe
Ton visage de sa mauvaise certitude
La tristesse tombe au ralenti
Odeur de mégot
Ovaire inactif
Tango
Ma dépouille pose nue
Sans surcharge de chaînes
Ni vain désespoir 

Il ne peut y avoir de cloison entre la neige et la pluie
 

(Extrait de Joyce Mansour, prose et poésie, éditions Actes Sud 1991)



ANDRE BRETON 4
envoyé par MELMOTH.

Poèmes de Joyce Mansour dits pas Frédérique Bruyas. Collection de DVD poétiques dédiés aux écritures singulières. Musique et images de Wall°ich. Label Vouïr. 







1 commentaire:

  1. Femme fascinante comme ses écrits ! Rentrer dans son monde ne laisse pas indifférent !Merci

    RépondreSupprimer