dimanche 18 juillet 2010

HUYTCHIMEYA G'HORRM by ZAZ ZETOUN MIND



  ZORGH ASHENAÏ

3 commentaires:

  1. Il existe des évidences qui frappent les yeux et le plexus. Ici, c'est une osmose entre les chants du milieu du morceau et les cris muets des personnages. Ils prennent vie par ces sons qui leur sont accordés. Fantastique !

    RépondreSupprimer
  2. pffttt je la connais par coeur celle là
    allez rachetez un autre logiciel
    A vôtre retour de vacances ok.... s'il vous plait
    Allez
    j'en paye la moitié hahahaha
    ou je vous donne mon autre pc
    vous savez celui là qui est tout neuf depuis Un Ans
    et que je veux pas mettre en marche
    Enfin bref c'est la vie
    faignante jusqu'ou bout lisbeth
    Euh Elisabeth
    Meme mon adresse blog j'ai la flemme de la mettre

    RépondreSupprimer